Domaine La Marseillaise | L’histoire du Domaine
15684
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-15684,page-child,parent-pageid-14479,qode-listing-1.0.1,qode-social-login-1.0,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,qode-restaurant-1.0,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1200,columns-4,qode-product-single-tabs-on-bottom,qode-theme-ver-16.7,qode-theme-bridge,bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

L’histoire du Domaine

C’est au XIXè siècle que le Domaine de la Marseillaise commence son histoire dans la famille de Fabienne Sautou, qui est aujourd’hui la 5è génération présente sur ces terres de la vallée de Sauvebonne…
L'ancien grenier

L’acquisition du domaine

C’est dans la première moitié du XIXè siècle que Joseph MOUTTE, ouvrier agricole, met ses économies dans le domaine de la Marseillaise et en devient propriétaire. Il décide de l’appeler ainsi car il y a là de nombreux figuiers de la variété « marseillaise ».

Son fils Justinien, par son ingéniosité et sa curiosité, en fera un des domaines les plus prospères de la vallée de Sauvebonne au début du Xxè siècle. Il eut en particulier l’idée de cueillir en octobre des raisins de table avec le serment qui les porte. Il installa dans le grenier des milliers de flacons de verre suspendus emplis d’eau, dans lesquels il déposa les tiges portant les raisins. Ainsi il conservait les fruits jusqu’à Noël, où il les vendait à Paris !

La 5è génération reprend le flambeau !

Le domaine eut ensuite des hauts et des bas, une partie des terres fut vendue et c’est Fabienne, la 5è génération, qui le reprend en 1995. Les terres sont en friche, nombreux bâtiments sont vétustes. Les travaux commencent : défrichage, replantation de vignes et d’oliviers et réfection des bâtiments.

Avec Pierre, passionné de cuisine, de vin et de nature, ils ouvrent une ferme-auberge de 2000 à 2010, où les clients viennent se régaler d’une belle et goûteuse cuisine de grand-mère.

Leur projet est de vinifier à nouveau au Domaine de la Marseillaise et c’est en 2016, suite à la rencontre avec Gaël, que ce rêve peut se réaliser. En 2017, le premier millésime fait son apparition, avec un bel hommage rendu à Justinien pour la cuvée IGP rouge Pays du Var.

Justinien : Rouge IGP Var cuvée 2017